À la recherche de John Howe

À l’instar de John Howe parti À la recherche du Hobbit (indispensable documentaire d’Arte disp

Bookstock, salon à domicile

Bookstock est un joli nom qui m’évoque une grosse pile de livres… D’autres penseront à des h

L’aventurier (d’un autre temps)

Un auteur de fantasy (ou aspirant), songez-vous, doit lire de la fantasy s’il veut en écrire. Eh

 

Imaginaire sous le suaire

March 13, 2015 dans News


« DÉSORMAIS, SIR TERRY, NOUS DEVONS MARCHER ENSEMBLE », a dit la Mort, jeudi 12 mars 2015, en début d’après-midi (et quelqu’un l’a fort opportunément retranscrit sur le compte Twitter de l’auteur.)
Puis plus tard : « Terry a pris le bras de la Mort et l’a suivi à travers les portes et dans le désert noir sous la nuit éternelle. » Avant, un dernier message : « THE END ».
Les fans de Terry Pratchett sont orphelins. Une bouffée de panique a dû les envahir à cette annonce, j’ai suffoqué. L’histoire du Disque-Monde s’arrête là. Oooooook ! Je n’aurai jamais la chance de le rencontrer.
Si Tolkien m’a donné envie d’écrire de la fantasy, Terry Pratchett m’a montré la manière d’y parvenir. Je me rappelle tout aussi bien mon émerveillement à la lecture du Peuple du tapis que de mon incrédulité. « Ah bon ? A-t-on vraiment le droit d’écrire ainsi, d’être aussi drôle ? » Il y avait forcément une loi quelque part, rédigée par des gens de lettres imbus de leurs propres mots, pour l’interdire. Incroyablement, non.
Terry Pratchett a donc libéré ma plume et il entretient cet état de grâce à chaque lecture ou relecture.
Quand mon premier roman a été publié de manière cryptique, malgré son indigence éditoriale, malgré ma maladresse de débutant, il a su enthousiasmer nombre de ses lecteurs. Peut-être même un peu trop puisqu’un commentaire posté sur un forum me décrivait comme « le successeur de Terry Pratchett ». Commentaire auquel on répondit : « Hérésie. » Je ne peux qu’être d’accord, tant pis pour mon orgueil. Personne ne peut décemment se prétendre le successeur de cet écrivain aussi drôle, observateur, magicien qu’humaniste. Sauf à oublier de prendre ses pilules.
Je préfère croire que Terry Pratchett laisse des héritiers, une multitude, durant des générations, tout comme Tolkien continue d’inspirer.
Dans ma peine, je me réjouis que Sir Terry ait connu une fin paisible chez lui, avec son chat, entouré par sa famille, conscient de l’amour des siens, conscient de l’amour que lui portent ses millions admirateurs. Ses héritiers, ses livres, lui vaudront l’immortalité de son souvenir.

Deux semaines plus tôt, le 27 février précisément, une autre part de mon imaginaire disparaissait avec la personne de Léonard Nimoy. Le grand rôle de sa vie, pour le pire et le meilleur, était celui de M. Spock, l’officier scientifique à demi-vulcain de Star Trek. Il était mon personnage préféré de la série classique avec le Dr McCoy. Sa logique, sa prise vulcaine, ses pouvoirs m’ont émerveillé étant enfant. Plus tard, j’ai pu apprécier la profondeur de ce personnage, la philosophie vulcaine, magnifique de tolérance, l’Idic (Infinie diversité en d’infinies combinaisons. Mon parcours scientifique ne lui est pas complètement étranger.
Par respect pour sa mémoire, ne me parlez pas d’ersatz abramsienne. Léonard Nimoy était Spock.

Galerie fantastique

February 16, 2015 dans News, Roman

Parfois, mes créatures quittent leurs histoires respectives pour s’afficher sous une forme qui m’est interdite : le dessin ! (J’en suis resté au stade pariétal du bonhomme en bâtons). Un immense merci pour ces hommages qui me touchent énormément.

Arha et Gwer (Les aventures d’Arha t. 3)

Vafner le sorcier (Le Magicien et le Golem)

Mite (Fées à la chaîne) – version kawaï

Mite (Fées à la chaîne) – version réaliste

Arha (Le Magicien et le Golem)) – version humoristique

Rendez-vous à Lunéville !

November 8, 2014 dans News

Lunélivre, le Salon du livre de Lunéville (54), tiendra sa 8e édition le dimanche 7 décembre 2014. L’occasion pour ma charmante Lyse et moi-même de mettre le nez dehors. Enfin, plutôt au salon des Halles, place Léopold, en plein centre-ville.
Fées à la chaîne (que je dédicacerai) est inscrit aux prix du Salon ; qui sait, sa fantaisie, son message interpelleront-ils le jury ?
Quoi qui en soit, je vous attends avec plaisir pour discuter livre et magie au pays des fées !

Potins de lutin 2

September 18, 2014 dans News

Parce que ma petite voix ne s’arrête jamais…

Retour de la cité des geeks

May 22, 2014 dans News


Geekopolis ! Première table ronde, premier atelier, et surtout premier vrai contact avec des auteurs confirmés, du même côté qu’eux de la pile de livres. C’est tout le bonheur de partager un stand, en l’occurrence celui de l’émission Rêves et Cris, dans la partie Avalon de la manifestation.
Mes premiers remerciements sont donc destinés aux animateurs de Rêves et Cris, et plus particulièrement Sébastien, Joachim et Sally.
Un grand merci à Nathalie Dau pour son accueil, ses compliments et ses conseils ! Un grand merci à Magalie Ségura pour sa complicité « sur scène » et surtout pour m’avoir prêté une oreille (pointue) attentive. J’ai également apprécié de côtoyer Edouard Klosko, amateur d’oreilles pointues (eh oui, encore), mais pas qu’elfiques (longue vie et prospérité Edouard !). Le rencontre avec Justine Niogret fut trop courte (je cherche toujours la référence au jeu Sherlock Holmes) !
Enfin, je remercie beaucoup ma Muse, Raph (du Visiteur du futur) a rapidement compris pourquoi !
Fraîchement arrivé, j’avais rendez-vous pour une table ronde sur le thème « boule de feu +2 sur le dragon vert » pour traiter de la place de la magie dans la fantasy, avec Nathalie Dau et Magalie Ségura. Nathalie avait proposé un petit jeu entre nous : caser le mot « bêtise » au cours des conversations. À croire qu’elle me connaissait bien.

Tous mes romans parlent de magie, sous différentes formes, je possédais donc un peu de matière pour participer… Je m’en serais sans doute sorti honorablement sans un « reboot » en plein milieu. C’était ma première table ronde et au moins, j’ai pu caser mon « bêtise » facilement. J’espère que l’assistance me pardonnera.

À côté du stand, l’arène Westeros offrait différentes manifestations, assez bruyantes. J’ai observé un match de quidditch. Ah mince, finalement, ça ressemble vraiment à du sport. Pige pas. Heureusement, le salon ne manquait pas de distractions à ma mesure !

Une hirondelle d’Europe ou une hirondelle d’Afrique ? Ou l’important des dialogues, atelier d’écriture avec Nathalie Dau et Justine Niogret. Encore une première pour moi, qui concluait cette journée. Un pas de plus (en avant) dans le monde des auteurs…

Geekopolis : me voilà !

May 10, 2014 dans News

Invité par Rêves et Cris en tant que “jeune auteur”, je serais présent à Geekopolis ce dimanche 18 mai.
Une grande aventure en perspective !
(et je ne partirai pas sans mouchoir !)